Rechercher
  • laureinlove

14. Saint Valentin 2019

Hello les confichoupix ! J’espère que tout le monde va bien ! Retour en février 2019...



Comme je vous le disais, il y a deux posts, J m’a annoncé qu’à la Saint-Valentin qui tombe jeudi prochain, il n’est pas disponible car il a entraînement de rugby. Évidemment je lui ai dit que ce n’est pas grave, on se verra ce week-end comme prévu, je suis maintenant beaucoup plus disponible.

C’est vrai que c’est un peu compliqué pour nous de se voir en ce début de relation... mais ça fait seulement trois semaines qu’on est ensemble, donc relax !

Et puis je suis déjà très contente qu’il soit venu me voir il y a 15 jours alors qu’il était malade, puis qu’il soit venu au salon du mariage la semaine dernière pour passer pratiquement tout le week-end avec moi dans une ambiance frous-frous et cui-cui les oiseaux... comme tous les mecs il n’est pas trop fan...

C’était trop mignon !

J’essaye de le rassurer, j’ai l’impression que c’est important pour lui de marquer le coup de la Saint Valentin... En plus ça aurait été la bonne occasion pour que je vienne (enfin) chez lui, déjà pour voir où il vit, mais aussi pour qu’on puisse (enfin) faire des ptites folies. J’écris "enfin" car à chaque fois qu’il m’embrasse, j’ai des papillons dans mon string... Cette étape est cruciale pour voir si on s’entend bien sous la couette mais on a encore rien fait, le problème étant que je ne suis pas du tout à l’aise dans mon chez “moi” = la maison familiale de mes parents (mon appartement étant presque vendu). Et ça me gêne de savoir qu’ils sont juste deux étages au-dessus de ma tête.

Mais je patiente.

Et je relativise.

Et puis de toute façon vendredi matin je dois me lever tôt (eh oui je travaille encore à ce moment là) et lui aussi, donc ce n’est pas plus mal, je n’ai pas envie de passer toute ma soirée à regarder sur l’heure.

Même si honnêtement on n’en aurait rien eu à foutre de l’heure et qu'on aurait tout regardé sauf nos montres hihi.

J’ai donc écrit à Lily en lui disant que je suis disponible jeudi soir si elle veut on peut manger toutes les deux chez moi, en ce moment ce n’est pas la joie chez elle. On pourra se faire une soirée "contre Saint Valentin" je sais qu’elle adore cette idée. Jamais fan de cet événement en temps normal, munie de l’argument imparable : "c’est une fête commerciale", je l'ai toujours boudé, mais je pense que c’était surtout parce que je n’avais pas d’amoureux qui soit prêt à s’investir, comme J... Bon je suis quand même assez déçue si on ne peut pas se voir avant le week-end.

Mais je patiente.

Sans le faire culpabiliser...


Jeudi soir sms de Lily : "Ma chérie je suis désolé je ne viendrai pas ce soir, je suis très fatiguée et je pense que mon homme me réserve quand même une surprise pour se rattraper".

Ah ok.

Ben merde alors !

Pas le temps de répondre, J me téléphone pour me dire qu'il est en route pour l'entraînement, me raconte sa journée, me confirme qu’il est disponible samedi après-midi pour aller faire une balade dans les boutiques. J’ai suggéré qu’on pourrait prolonger en mangeant ensemble, il a hâte de me voir, trop bien ! Il s’excuse encore pour ce soir, je ne lui en veux vraiment pas et je ne lui parle pas de l’annulation de Lily pour qu’il ne culpabilise pas plus...


Mais ce soir du coup qu’est-ce que je fais ?

J’avais prévu pour Lily un apéro avec des petites douceurs sucrées et du Muscato... Ça me rappelle il y a 15 ans quand on s’est liées d’amitié, on se faisait déjà des contre Saint-Valentin (jusqu’à ce qu’elle rencontre son homme), en se régalant de tartines de brioche au Nutella passées quelques secondes au micro-ondes, un délice... j’en salive encore hihi.

Eh bien tant pis ce soir je mangerai toutes les mignardises toute seule !

Je vais fêter mon amour pour moi-même en me chouchoutant avec un bain, en me régalant avec des minis éclaires, mille-feuilles, tartes à la fraise et au citron, en dégustant un verre devant un film niaisement romantique !

Juste moi et moi-même.

Seule...

Pfff...

Il est chiant avec son rugby il aurait pu sauter l’entraînement !


Allez pas d’énervement Laure, relativise !

Je suis à fleur de peau ce soir...

Vivement ce week-end, purée !

Ah tiens il vient de m’écrire : « tu peux m’ouvrir ? »

Quuoooiiiii ?

Naaaannn !!!

Il serait venu ?!

Je cours (fonce) vers la porte, j’ai l’impression de revivre la scène de notre premier baiser !

Il est là !! Adossé à l’encadrement, grand et beau, avec une bouteille de Lambrusco !


Je n’en reviens pas qu’il soit là !!

Il me demande si Lily est présente, je lui dit que non, il retourne à sa voiture chercher quelque chose...

Oh il aurait un cadeau ? Mais moi je n’ai rien !

Oh c’est un plateau en forme de cœur rempli de sushis !

J’adooorrreeee c’est trop mignnnooonnn !

Je lui demande et si Lily avait été la ? Il m’aurait juste déposé la bouteille et serait reparti...avec les sushis ! Ah ah, non je ne l’aurait pas laissé partir... Lily aurait compris

Il m’explique que son entraineur a proposé aux joueurs d’annuler l’entraînement car dimanche il n’y a pas de match. Tout le monde était d’accord car ils sont tous en concubinage !

Je suis tellement heureuse !

On mange nos sushis, on boit un verre, il repart non sans m’avoir fait un langoureux baiser... On reste sages, juste pour ce soir...


Le samedi arrive, on fait notre petit shopping dans les boutiques du centre-ville, on se balade, l’air est frais mais le soleil nous réchauffe... la soirée arrive, il est mal à l’aise, un peu angoissé, mais dépasse tout ça et me propose de le suivre en voiture chez lui et de commander des pizzas.

Enfiiinnnnn !!

Je vais aller chez lui !!

L’appartement est sympa, déco de mec : rien au mur et sur la table basse un bougeoir en bois d’Ik*a, on s’installe et il m’explique que je suis la première à venir, pour lui ce n’est pas facile d’emmener quelqu’un dans son cocon... on discute du début de relation, de ce fameux samedi où je lui ai reproché de ne pas prendre les devants pour me voir. Il m’avoue qu’il l’avait vraiment mal pris, que de son point de vue il faisait tout pour tenter de se libérer et a vraiment eu peur que ce sentiment d’angoisse persiste et tue la relation dans l’œuf. Je lui avoue que moi aussi j’en ai eu peur, c’est pour ça que j’avais décidé de laisser les choses évoluer naturellement, ne surtout rien forcer, et de ne rien planifier...

Il me dit qu’il était ravi de cette démarche, je savais que ça lui plairait ! Hihi je suis trop forte...

On s’installe devant nos pizzas, je le détend en lui disant qu’il n’y a pas d’obligation à se voir tous les jours, que c’est normal qu’on se garde des moments pour soi, qu’on avisera, qu’on a aucun intérêt à se mettre une pression quelconque. On vient à peine de commencer notre relation et avec nos emplois du temps il faudra s’adapter !

Il est évidemment tout à fait d’accord...

On continue la discussion sur le canapé, on parle de tout et de rien, et il me confie : la chose qui lui aurait le plus manquée si la relation s’était arrêtée ce sont les centaines de sms que l’on s’envoie tous les jours... Il est vraiment comme moi en fait.


Mais il se fait tard je vais rentrer, il me demande timidement si je veux rester dormir... sourire « Ah tu veux que je reste ?» il sourit aussi « oui, si tu veux aussi ».

Moi dans ma tête ooouuuuiiiiiiiiiiiii !! Je répond « oui bien sûr, mais je n’ai pas d’affaires ! » sous entendu coquin, qu’il ne comprend pas en me disant : « je te prête un pyjama... ».

Je suis étonnée mais je me dis : ton pyjama je ne vais pas le garder longtemps ! Et je ne l’ai pas gardé longtemps... et j’ai bien eu raison d’être patiente !


#coeurspartout

#laureinlove


image : https://fr.pngtree.com/





0 vue

©2019 par Laure Blogueuse. Créé avec Wix.com