Rechercher
  • laureinlove

15. #vente appartement partie 1 !

Mis à jour : avr. 14

Coucou les confichoupix ! Voici l’histoire de la vente de mon appartement...


Ouf !

Voilà une bonne chose de faite !

03 mai 2018, mon 2 pièces est repeint, désencombré, prêt à la vente !

Les murs sont déshabillés de leur tableaux, blancs dans l’entrée et non plus jaune, blancs dans la salle de bain où un moche violet détonnait par rapport au carrelage bleu, et dans ma chambre mansardée j’ai opté pour un mur bleu paon et le reste en blanc contre un mix de rosé/violet. Trop girly, trop invendable. Tiens c’est le même violet que dans la salle de bain d’ailleurs, devait y avoir une promo... bon j’avoue j’avais une promo sur la peinture blanche hihi.


Ma petite annonce passée, le prix est fixé à 90000€, j’avais payé 89000€ dans cette banlieue... je trouve que c’est un prix excellent ! C’est un 36m2, en multipliant avec le prix du mètre carré ça donnait 88562€, j’ai donc arrondi au-dessus évidemment...

Il est plein sud, j’ai remplacé les 2 immenses Velux, mais du fait qu’il soit mansardé je m’attends à devoir négocier le prix... Quoique avec la clim, la place de parking privative, la cave, la cuisine équipée rouge vernis presque neuve ET la salle de bain super pratique et saine, peut être que ça passera... sans oublier mon magnifique coup de pinceau hihi...


Premières visites au bout d’une semaine sur le marché !

Youpi !

Tout d’abord un couple bobo sans enfant qui n’ont presque rien dit durant la visite, bizarre, puis un jeune homme style skateur, une maman en Chanel qui veut investir pour son fiston et pour finir la première fournée : un jeune couple avec un enfant... eux n’ont même pas fait le tour, avec un 2e bébé en route, mon 2 pièces est devenu légèrement petit. Légèrement... merci de m’avoir fait perdre mon temps mais bon, allez, je comprends... c’était la sotie du jour probablement...

La maman et le couple sans enfant ne me donnent aucune nouvelle par après, merci au revoir !

Le skateur n’avait pas attendu pour me préciser qu’il est célibataire et m’a écrit un message le lendemain de sa visite pour m’annoncer qu’il ne le prend pas. Heureusement ! Je vous avoue que j’en étais soulagée ! Il avait passé la visite à me draguer à coups de : « vous avez super bien repeint ! Top ce quartier, vous étiez habité seule dedans ? Vous pensez traînerer dans le coin après la vente ? Je vous inviterai à boire un café si je l’achète ! Vous avez une cave dans le coin ? » réponse : merci, non, non, non, non et au secours je ne veux pas me retrouver seule avec toi dans la cave !

Et apprend à parler, merde !

Je dis ça mais je n’étais jamais seule lors des visites, soit papa, soit maman, soit frère étaient avec moi, on se sait jamais... avec les tarés qui traînent... et qui ne savent pas parler...


Les acheteurs potentiels n’étaient vraiment pas nombreux, après un mois en ligne j’ai encore eu deux personnes qui cherchaient un bien à louer... une jeune femme pétillante aux nattes africaines et un quinqua en jean blanc, polo bleu et pull marin jeté sur les épaules et noué autour du cou (retour en 88, j’ai l’impression que David et Jonathan vont sonner d’une minute à l’autre)...

Le sosie de Patrick Sébastien à la plage m’a assuré s’être spécialisé dans l’immobilier, vous comprenez il a du vécu du haut de ses 53 ans, avec un tas d’appartements en location. Il me l’achète pour 69000€ me dit-il en me regardant de haut.

Quoiiii ?

J’ai dit « non, c’est trop bas... »

J’avais envie de dire « non mais je rêve ! Va te faire mec ! »

Il m’a sorti en guise d’au revoir « vous n’aurez pas de meilleure offre, je vous le dis, et puis j’ai vu mieux pour beaucoup moins cher »...

Ben tiens !

Oui, mais à la campagne probablement ! Si tu crois que je n’ai pas étudié le marché Patrick !

Quelle suffisance, quel prétentieux, argh !

Ma réponse, à peine agacée : « je sais bien que je suis légèrement au-dessus du marché et que je vais devoir baisser, je suis prête à négocier, mais pas autant !! »


Mais merde j’ai quand même cette peur de ne pas réussir à le vendre qui s’est installée... et Pat a quand même retenté le coup en m’envoyant encore quelques messages en montant le prix: 72000 puis 74000. Puis 75500.

Non. Non. Non.

Puis plus rien.

Ouf.

Je ne vais quand même pas vendre à perte à Pat... et louer n’est pas une option, étant donné que j’aimerais acheter un nouvel appartement et que je suis célibataire, en fait il suffirait d’un mois sans locataire pour que je sois dans le rouge... trop peureuse pour ça !

Y., mon mec intérimaire du moment, m’a assuré qu’il y a des agences qui se portent garants pour avoir des locataires sans interruption, mais lui aussi il loue deux appartements ?! Qu’est-ce qu’ils ont tous ?

Ok mais pas ok ce n’est pas pour moi, j’ai trop peur que quelqu’un abîme les murs ou les appareils électroménagers, ou ne paie pas du tout en fait... donc louer = non merci !


Finalement je me dis que n’ai pas de dead line, je dois juste être patiente...

Ah mais j’ai failli oublier la jeune pétillante aux nattes ! Trop contente, elle m’a écrit !! Elle veut une contre visite car elle pense me le prendre !!

Hourraaaa !

On se revoit, elle négocie le prix, j’accepte parce que bon je veux avancer et tourner cette page, elle en veut 84500...

Pu***n de merde !

Bon c’est toujours mieux que ce que Pat me proposais... elle aurait pu me dire 85500 tant qu’on y est mais je vais enfin pouvoir chercher un appartement avec terrasse !

Allez je dis oui.

Oui !


Allez on prend rendez-vous le 27 juillet 2018 chez mon notaire, compromis signé yes ! Elle a maintenant 2 mois pour trouver une banque qui lui accepte un prêt.

De quoi ?

Pardoooonnn ?

Elle m’a affirmé avoir une banque qui la soutient !

Moi qui stresse déjà pour la période de rétractation de 10 jours, là on me rajoute une variable de probable tombage à l’eau de mon mignon compromis tout beau !

Eh merde je la trouve moins pétillante du coup... je ne la sens plus du tout en fait cette acheteuse...


Deux semaines passent, on est le 13 août, j’ai déjà déménagé des affaires chez mes parents, petit carton par petit carton. Il ne reste finalement que mes fringues, les ustensiles cuisine et le bordel salle de bain. Pour les gros meubles il n’y a plus grand chose : j’avais vendu mon placard et ma commode à un ami, j’utilisais un système d’énormes cartons Ik*a et un portant, il reste donc une colonne, un meuble télé, une table basse, mon lit et ce portant. Le canapé je le laisse dans l’appartement on n’a pas la place et il n'est plus aussi confortable... Avec papa maman et frère on ira tout chercher le 30 août avant que je me fasse opérer de la myopie.

Encore une semaine passe, je n’ai aucune nouvelle d’elle. Merde.

J’envoie un sms le 22 août, elle ne me répond pas...

Vient le 31 août, l’appartement est vide, je sors de mon opération de la myopie (aie, au passage) je n’y vois pas grand chose pour le moment et je morfle pendant les deux jours qui suivent et dors beaucoup. Le reste attendra.


Le 17 septembre j’écris à miss nattes en me disant que maintenant ça suffit je veux une réponse ! Elle a une banque qui a refusé sa demande et une autre va lui donner l’accord prochainement.

Yes !

Mais... Non pas yes, il n’y a rien de concret en fait !

Prochainement ça dit juste qu’ils étudient le dossier !

Mais merde c’est quoi ce foutoir ?

On approche de la date limite !

Elle ne le veut plus ou quoi ?


Bon je lui laisse encore deux semaines mais la date de fin de compromis sera largement dépassée...

Pas de stress, je verrai... on y croit !


Suite au prochain post ;)


#laureinlove




0 vue

©2019 par Laure Blogueuse. Créé avec Wix.com