©2019 par Laure Blogueuse. Créé avec Wix.com

Laure in love.com

#laureinlove

 
 
 

A noter :

Ce blog est destiné à un public majeur. C'est un moyen de m'exprimer, de partager mon quotidien et de vous divertir.
Merci de l'intérêt que vous y portez, j'espère que vous aimerez les articles. N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou si vous souhaitez que je traite un sujet particulier !

 
Search
  • laureinlove

2. Présentations

Updated: Dec 30, 2019

Hello les choupix ! Je viens de me rendre compte que j'ai fait assez court pour le premier post, j'en suis désolée, c'est malpoli, en plus je ne me suis même pas présentée, rho incroyable ça, aucune manière (ou très peu à vrai dire...) !

Voici un peu plus d'infos me concernant : je m'appelle Laure, enchantée, j'ai 34 ans, je suis in love depuis 10 mois, on habite ensemble depuis 5 mois (oui à première vue ça a l'air rapide comme emménagement chez lui, je vous raconterai dans un des prochains article), et j'ai quitté mon boulot de secrétaire médicale en mai dernier par rupture conventionnelle, et je dois maintenant trouver ce que je vais/veux faire dans mon futur professionnel, oui je dois car mon ami pôle (emploi) me fait faire une sorte de bilan de compétence appelé "Activ projet" qui dure 8 semaines et se finalisera par une décision d'orientation professionnelle.

Entre nous j'y crois pas trop, ça fait 25 ans que je ne sais pas quoi faire comme travail.


Donc, suite à une orientation au pif, avec des notes toujours moyennes, aucune motivation car aucun but précis, j'ai obtenu un BAC SMS ou F8 ou STSS, avec mention AB s'il vous plait quand même ! Mais j'ai été dégoutée du social et du médical. J'ai tenté un BTS Tourisme option Vente, qui m'a carrément dégoûté de la vente. J'ai voulu l'arrêter mais mes parents m'ont interdit de quitter en plein milieu de la première année pour rester à la maison à rien glander, m'ont poussé à trouver un boulot. Mais dans quelle branche ?

Ils avaient la solution : titulaire du BAC SMS option secrétariat médical, j'ai plus qu'à trouver un poste de secrétaire médicale. Simple, efficace.

J'ai donc épluché les petites annonces et j'ai fait ce boulot pendant 13 ans, les 2 premières années furent une alternance de CDDs et chômage, entre généralistes, cardiologues, néphrologues, ophtalmologues, psychiatres, dans des cliniques, centres médicaux et cabinet privé. Quand j'ai enfin signé un CDI j'avais 22 ans, j'étais la plus heureuse car je pouvais enfin arrêter d'avoir peur de ne pas trouver de boulot pour le mois prochain, et surtout avoir assez économisé pour, à mes 25 ans, m'acheter mon indépendance c'est-à-dire un appartement (2 pièces, dernier étage d'une résidence dans un quartier sympa, faire des soirées quand je veux, inviter qui je veux, et le pied du pied pour moi : rentrer à pas d'heure et pouvoir allumer les lumières et ne pas psychoser de faire du bruit. Ma base quoi).


Finalement j'ai vite fait le tour de ce métier, qui a, je l'avoue, été intéressant au départ, attrait de la nouveauté oblige. Mais après 5 ans dans ce cabinet de 5 spécialistes ORL, avec 3 collègues secrétaires, 103 000 dossiers patient, une tonne de K7 de courrier dicté à dactylographier, 500 appels par jour, ben je me suis rendue compte que je n'avais plus rien à apprendre, aucune possibilité d'évolution -en même temps faut pas avoir fait BAC+15 pour savoir qu'une secrétaire ne pourra pas évoluer - et ça ça m'a dérangé, mon cerveau en demandait plus.


J'ai gambergé tout ça, et m'est venue l'idée de faire une formation par correspondance. A l'époque j'ai opté pour conseillère en image, voilà le topo : j'ai alors 26 ans, faire un relooking était super tendance, je pensais pouvoir voir mes clientes en plus de mon travail, genre les soirs ou week-ends et j'étais persuadée de devenir la nouvelle Cristina Cordula - mais ça ne m'a pas plu autant que je le pensais.

Alors un a après j'ai fait une deuxième formation par correspondance, cette fois j'ai eu l'idée de faire wedding planneuse, ce métier commençait à émerger avec le film "27 Robes" où la blonde de Grey's anatomy courait partout pour aider ses cops le jour de leur mariage. Ça s'est développé aussi parce qu'il y a tellement de femmes qui ont un job prenant, qu'elles n'ont pas le temps d'organiser leur mariage et qu'elle aient besoin de se reposer sur quelqu'un de confiance.


J'ai obtenu les deux certificats ou diplômes ou formation, ou je sais pas quoi, je ne crois même pas que ce soit reconnu par l'état, et je pensais vraiment pouvoir utiliser ces bagages pour me sortir petit à petit de ce secrécocontariat, mais je n'ai jamais pu me pencher sur le pourquoi du comment faire pour utiliser ces compétences pour me modeler un boulot à mon image, tout en gardant mes avantages :

- super bon salaire (1800€/mois car j'étais assistante en plus de gérer juste le côté secrétariat),

- horaires sympas avec un jour et demi de libre par semaine,

- j'ai commencé des tirets mais en fait c'est tout...

Sont apparus les "excuses" habituelles : j'ai mon crédit de l'appartement à payer je ne peux pas me mettre à mon compte, et si ça ne marche pas, j'ai des moments de libre mais je suis tellement fatiguée de mon boulot qu'après avoir utilisé mon temps pour faire les courses et le ménage c'est compliqué de bosser sur autre chose... En fait c'était pas compliqué c'est que je n'avais pas envie car je saturais tout simplement ! Je ne m'en étais pas rendue compte tout de suite, ça s'insinue doucement, d'abord j'avais mal au crâne, puis les cervicales étaient de temps en temps similaires à du béton, puis je n'arrivais plus à écouter correctement ce qu'on me disais au téléphone, puis j'oubliais que j'avais dis à ma cops Mary que je passe faire un coucou pour voir son fils mon filleul, puis je dormais mal, j'avais l'impression d'être fatiguée alors j'ai pris des vitamines, puis on a plus envie de se lever, puis on a plus envie de sortir c'est crevant de devoir se préparer, puis le dimanche pourquoi je prendrais une douche d'abord si j'ai pas envie, puis quand j'écris un sms et qu'on me parle en même temps j'ai le cerveau qui ne sait plus où donner de la tête...


En fait j'en suis venue au fait que c'était simplement ça le problème : je saturais de ce travail. Et plus je saturais, plus je m'ennuyait. Et plus je m'ennuyait, plus j'avais besoin de trouver de nouvelles occupations au bureau, et plus j'avais besoin de trouver des nouvelles occupations, plus mes collègues déchargeaient leur tâches sur moi... plus j'avais de pression... moins j'étais prise en compte... "oh laisse Laure peut le faire quand elle revient demain", ou "ah non ça (au choix : commander du papier/des médicaments quand on voit que c'est la fin du stock/enregistrer des demandes d'intervention urgentes/vérifier une mauvaise adresse sur une enveloppe rejetée par la poste) c'est Laure qui s'en occupe !" ... Chaque semaine, quand je revenais de mon jour officiel de libre je voyais une pile à traiter, du coup j'ai eu droit à un tiroir. Ouhouh ! Attention c'est le tiroir de Laure ! En fait mettez-y tout ce que vous n'avez pas envie de faire ! Laure est là !


Et c'était juste devenu invivable pour moi. Pour être honnête vraiment, le salaire m'a fait tenir, et j'avais peur de partir car j'avais mon crédit d'appartement à payer. En réalité, car la charge de travail m'a presque détruite...

Encore aujourd'hui après 7 mois de chômage, j'ai accompagné mon père chez un médecin, j'ai vu les patients qui attendaient leur tour, leur carte vitale à la main, les yeux exprimant leur mécontentement, les narines soufflant bruyamment, les pieds qui jouent des maracas sur le sol, probablement qu'ils pensent qu'ils passeront plus vite, ben ça m'a stressée. D'être simple spectatrice m'a crispée les épaules et j'avais envie de partir. A croire que j'ai un PTST comme diraient les américains ou TSPT (trouble de stress post-traumatique).


Il fallait que je parte pour avoir ce coup de pied au cul qu'est le changement. Plus d'excuse ! C'est maintenant ou jamais ! Donc maintenant.

Je saute le pas, je demande une rupture conventionnelle en novembre l'an dernier (voir prochain post pour la petite histoire hihi)... C'est ce qui était le préférable pour moi, comme ça je toucherai le chômage et aurait accès à des formations grâce à pôle.


PS : toujours pas réussi à changer l'écriture mais j'ai une piste...



#laureinlove


12 views2 comments